Présentation de mouvement

Origine

10802080_875899015794540_4572437374502847725_nL’histoire du mouvement a commencé sur le champ de bataille de Solferino le 24 juin 1859. Henry Dunant, un homme d’affaires genevois de 31 ans, voyageait pour rencontrer l’Empereur français Napoléon IIL, lequel combattait l’armée autrichienne. Bouleversé par un carnage dans lequel 40.000 soldats perdirent la vie ou furent blessés, et abandonnés à leur sort, Dunant décida d’improviser des secours avec les femmes des villages voisins.

De retour à Genève quelques jours plus tard, il resta hanté par ce qu’il avait vu sur le champ de bataille. En 1862, il publia « Un Souvenir de Solferino », ouvrage dans lequel il relatait ce qu’il avait vu et présentait deux propositions pour améliorer l’assistance aux victimes de la guerre : Créer, en temps de la paix et dans chaque pays, des groupes de volontaires chargés de s’occuper des victimes en temps de guerre.

  • Obtenir des pays qu’ils acceptent de protéger les secouristes volontaires et les blessés sur le champ de bataille. Le livre fut un immense succès et Dunant voyagea à travers l’Europe pour chercher des soutiens à ses propositions. Le 17 février 1863, avec le soutien de quatre citoyens genevois (un militaire, le Général Guillaume Henry Dufour ; un juriste, Gustave Maunier et deux médecins, Louis Appia et Théodore Maunior), il fonda le Comité international de secours aux militaires blessés (CISMB), qui devient en 1875 le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

 

Mouvement international de la Croix-Rouge et du croissant-rouge

la Croix-Rouge et du croissant-rougeLe mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire du monde. Neutre et impartial, il assure ka protection et l’assistance à des communautés affectées par les catastrophes et des conflits.

Le mouvement ressemble près de 13 millions de volontaires, membres et employés dans 188 pays. Il est constitué de trois composantes principales  :  [1 ] Le comité international de la Croix-Rouge(CICR),  [2]  La Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR),  [3] Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

En étroit partenariat, les différents membres du Mouvement aident les communautés vulnérables à devenir plus fortes et plus sures grâce à des projets de développement et des programmes humanitaires très variés. Le Mouvement s’emploie aussi en coopération avec des gouvernements, ds bailleurs de fonds et d’autres organismes d’assistance à aider les personnes vulnérables à travers le monde entier.

Composantes du mouvement

1) Comité International de la Croix-Rouge (CICR)

Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) a la mission exclusivement humanitaire de protéger la vie et la dignité des victimes de conflits armés et d’autres situations de violences, et de leur porter assistance, Il dirige et coordonne les activités internationales de secours du Mouvement dans les situations de conflit.

Il s’efforce également de prévenir la souffrance par la promotion et le renforcement du droit et des principes humanitaires universels. Crée en 1863 ; leCICR est à l’origine du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

2) Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)

La fédération se consacre, selon les principes du Mouvement International de la Croix-Rouge, à inspirer, favoriser et promouvoir toutes les activités humanitaires déployées par les Sociétés nationales afin de prévenir et apaiser les souffrances humaines, ce qui contribue à maintenir et promouvoir le respect de la dignité et la paix dans le monde.
Fondée en 1919, la Fédération dirige et coordonne l’assistance internationale du Mouvement aux victimes aux catastrophes naturelles ou technologiques, aux réfugiés et dans les situations d’urgence sanitaire. Elle représente officiellement les Sociétés membres sur le plan international. Elle encourage la coopération entre les sociétés nationales et s’efforce de renforcer leur capacité de réaliser des programmes efficaces dans les domaines de la préparation en prévision des catastrophes, de la santé et de l’assistance sociale.

3)  Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

Les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge mettent en application les buts et les principes de Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans 188 pays.

Les Sociétés nationales comprennent des volontaires et des employés qui assurent un large éventail de services allant des secours en cas de catastrophe à l’aide aux victimes de conflits, en passant par la formation aux premiers secours, les programmes de santé communautaire et le rétablissement des liens familiaux.

Ils soutiennent les pouvoirs publics dans leur pays respectifs en qualités d’auxiliaires indépendants des gouvernements dans le domaine humanitaire. Leur connaissance du terrain et leur expérience, l’accès dont elles jouissent auprès des communautés locales et leur infrastructure permettant au Mouvement de déployer rapidement l’aide appropriée, là où elle est nécessaire. Les volontaires des Sociétés nationales sont souvent les premiers à intervenir après une catastrophe et ils continuent de travailler au sein des communautés affectées longtemps après que les autres organismes d’assistance aient quitté le terrain.

Pour pouvoir faire partie du Mouvement, elles doivent au préalable être reconnues par le CICR, sur la base d’un ensemble de conditions de reconnaissance. Elles peuvent ensuite devenir membres de la Fédération Internationale, organisation quoi chapeaute toutes les Sociétés nationales.